CHAMPIONNAT F1
ECURIES F1
PILOTES F1
MANAGER F1
CIRCUITS F1

PARTENAIRES

Robert Kubica
Son Ecurie :
Lotus Renault GP
Robert Kubica
Pilote de l'ecurie
Lotus Renault GP
Son manager :
Eric Boullier
 Eric Boullier formule 1 ecurie Lotus Renault GP
Son directeur d'ecurie :
James Allison

Pilote(s) de son equipe :
Nick heidfeld  Nick heidfeld formule 1 ecurie Lotus Renault GP

Vitaly Petrov  Vitaly Petrov formule 1 ecurie Lotus Renault GP

robert-kubica

formule 1 ecurie robert-kubica
Date de naissance : 01/12/1984
Lieu de naissance : Cracovie
Sa nationalité : Polonais


Le site Web officiel de robert-kubica

Biographie de robert-kubica

Robert Kubica est un pilote automobile polonais n? le 7 d?cembre 1984 ? Cracovie (Pologne). Devenu lors du Grand Prix de Hongrie en ao?t 2006 le premier Polonais ? prendre le d?part d'un GP de Formule 1, il est d?sormais l'un des deux pilotes titulaires de l'?curie BMW Sauber apr?s la mise ? l'?cart du Qu?b?cois Jacques Villeneuve.

1984-1994: Initiation ? la vitesse

Robert Kubica (? prononcer ??Koubitsa??) conna?t une enfance un peu plus ais?e que les enfants de son ?ge. D?s 4 ou 5 ans, il commence ? piloter des petites voitures achet?es par son p?re et ? s'entra?ner sur des parkings, o? il affine ses trajectoires en slalomant entre des bouteilles. Son p?re lui confectionne par la suite un engin capable d'atteindre les 90 km/h, et sur lequel Robert n'a de cesse de martyriser les pneus ? grand coup de d?rapage. C'est ? ses 7 ans que le p?re de Robert lui offre son premier kart. Mais l'apprenti pilote est encore trop jeune pour se voir accorder une licence et pour rouler en comp?tition.

1995-2000: Succ?s en karting

Robert doit attendre ses 10 ans pour disputer ses premi?res comp?titions. Malgr? la situation ?conomique pr?caire de la famille, son p?re n'h?site pas ? faire les efforts financiers n?cessaires pour lui permettre de poursuivre ses progr?s, en achetant de nouveaux karts. Robert est ?galement aid? dans sa progression par sa rencontre avec Jurek Wrona, un m?canicien r?put? pour ?tre un des meilleurs pr?parateurs de moteurs en Pologne. Rapidement, Kubica se met ? dominer sans partage les circuits polonais et ? cumuler les titres de champion national.

Tandis que la carri?re naissante de Robert l'am?ne ? d?passer les fronti?res polonaises et ? courir notamment en Italie, sa famille n'est plus en mesure d'en supporter les co?ts. Le salut vient de l'?curie de karting italienne CRG, qui s?duit par ses belles prestations, lui propose un volant de pilote officiel. A 14 ans c'est un v?ritable changement de vie pour le jeune Kubica, d?sormais install? ? temps plein en Italie. Dans un premier temps pilote d'essais, Kubica accumule les kilom?tres, avant d'?tre titularis?. Preuve de son talent, il remporte le championnat d'Italie Junior, la Monaco Kart Cup et termine vice-champion d'Europe. Toujours chez CRG en 1999, il remporte ? nouveau le championnat d'Italie Junior, celui d'Allemagne, d?croche une nouvelle Monaco Kart Cup et termine 4e du championnat du monde Formule A. En 2000, Kubica d?cide de quitter l'?curie CRG pour rejoindre l'?quipe Birel. Il est ? nouveau titr? en Allemagne et en Italie.

2001-2002: Formule Renault en Italie

Contact? par Daniel Morelli (le manager du pilote de F1 br?silien Pedro Diniz), Robert Kubica est invit? ? Valence pour y disputer la derni?re manche du championnat de Formule Renault 2 litres. Un premier contact qui, suivi d'un test r?ussi quelques mois plus tard sur le piste de Ledenon, ouvre la voie ? un engagement complet ? partir de la mi-saison 2001 au sein de l'?quipe RC Motorsport. Consid?r? comme un des pilotes les plus prometteurs de sa g?n?ration, Kubica est m?me s?lectionn? en fin d'ann?e par le Renault Driver Development, ce qui lui apporte un soutien budg?taire bienvenu. En 2002, Kubica remporte 4 victoires, et termine vice-champion de Formule Renault italienne, malgr? de nombreux probl?mes techniques.

2003-2004: Espoirs d??us en Formule 3

En 2003, malgr? son ?viction du RDD, Kubica acc?de au nouveau championnat de Formule 3 Euroseries, au sein de l'ambitieuse ?quipe Prema Powerteam. Mais peu avant le d?but de la saison, il est victime d'un grave accident de la route en Pologne, alors qu'il ?tait passager. Relev? avec de multiples fractures au bras, il est pris en charge par le Docteur Riccardo Ceccarelli (m?decin de l'?quipe Toyota F1) est contraint d'observer une longue convalescence et de manquer les trois premiers meeetings (soit six courses) de la saison. De retour ? la comp?tition sur le circuit du Norisring, Kubica stup?fait les observateurs en s'imposant d?s sa toute premi?re participation, et cela malgr? une condition physique encore pr?caire, m?me s'il convient de pr?ciser que le trac? du Norisring n'est pas la plus exigeant de la saison. La suite de sa saison est plus d?licate, et Robert peine ? rivaliser r?guli?rement avec les meilleurs.

A nouveau en Formule 3 Euroseries en 2004, il int?gre les rangs du ASL-M?cke, mais sans gu?re plus de r?ussite. Il r?alise n?anmoins une performance de tout premier ordre en fin de saison lors du presigieux GP de Macao F3 (au volant d'une monoplace du Manor Motorsport, il termine 2e, apr?s avoir sign? la pole-position, le meilleur tour en course, et domin? son co?quipier d'un jour Lewis Hamilton).

2005: Triomphe en World Series by Renault

Kubica parvient ? poursuivre sa progression dans la pyramide du sport automobile, en d?crochant un volant en 2005 dans le championnat de World Series by Renault au sein de l'?quipe espagnole Epsilon Euskadi, dirig?e par Joan Villadelprat. Un homme que connait bien Daniel Morelli puisqu'il ?tait le directeur sportif de Ligier ? l'?poque o? Diniz pilotait pour l'?curie fran?aise. Malgr? le budget limit? de son ?quipe, Robert Kubica d?croche quatre victoires, et remporte le titre des pilotes, tout en offrant le titre "?curie" ? Epsilon. Dans un pays o? le sport automobile reste tr?s confidentiel, ses succ?s d?clenchent un bel engouement comme en t?moignent les audiences t?l?vis?es des Nissan World Series (sup?rieures ? celles de la F1) et contribuent ? faire de lui une c?l?brit? nationale.

Apr?s avoir manqu? une premi?re opportunit? de rouler en F1 (l'?quipe Minardi voulait faire de lui son pilote du vendredi ? l'occasion du GP du Japon 2005, mais la FIA a refus? d'accorder ? Kubica sa super-licence, arguant de son absence d'exp?rience au volant d'une F1), il boucle sa saison par un bref retour en Formule 3 (dans l'?quipe Carlin), ? l'occasion du GP de Macao. Comme l'ann?e pr?c?dente, il doit se contenter de la deuxi?me place apr?s s'?tre ?lanc? de la pole-position.

2006: Les d?buts en Formule 1

Ironie de l'histoire pour celui qui un an plus t?t avait ?t? eject? du RDD, son titre en World Series by Renault lui permet d'effectuer en d?cembre 2005 des tests pour le Renault F1 Team. Kubica signe d'excellents chronos, mais ayant d?j? trois pilotes sous contrat (Alonso, Fisichella et Kovalainen), Renault n'est pas en mesure de lui proposer autre chose qu'un strapontin. Kubica pr?f?re donc refuser de s'engager avec l??quipe fran?aise. Un choix risqu? mais qui s'av?re payant lorsque quelques semaines plus tard, en janvier 2006, il est contact? par l'?curie BMW Sauber pour essayer une de ses monoplaces (en r?alit? une Sauber de l'ann?e pr?c?dente). A nouveau tr?s performant, Kubica est engag? en qualit? de troisi?me pilote.

Pr?sent sur tous les GP du championnat du monde 2006 en qualit? de 3e pilote charg? des essais du vendredi, Kubica se montre r?guli?rement plus rapide que les pilotes titulaires Nick Heidfeld et Jacques Villeneuve (? cette r?serve pr?s que lors de la journ?e du vendredi, le pilote essayeur dispose souvent d'une voiture plus performante que les titulaires). Mais les ?loges r?guli?res de son directeur sportif Mario Theissen r?v?lent la forte estime dont il jouit en interne.

Suite ? l?indisponibilit? de Jacques Villeneuve, mal remis d'un accident au GP d?Allemagne, Kubica effectue ses d?buts en GP ? l?occasion du GP de Hongrie 2006. Malgr? plusieurs erreurs en course sous la pluie, et une disqualification pour poids non conforme (alors qu'il avait termin? 7e), le pilote polonais s?duit par ses belles performances. Le 7 ao?t, au lendemain de son premier GP, l'?quipe BMW Sauber annonce le remplacement d?finitif de Villeneuve par Kubica pour toute la fin de saison. La 10 septembre, lors du GP d?Italie, Robert Kubica, apr?s s'?tre qualifi? en 6e position, obtient, d?s son troisi?me Grand Prix, son premier podium, en terminant 3e derri?re Michael Schumacher et Kimi R?ikk?nen. Il devient ainsi le premier pilote polonais ? monter sur le podium d'un Grand Prix de Formule 1.


2007 : L'accident au GP du Canada de Formule 1 

Confirm? chez BMW Sauber pour la saison 2007 aux c?t?s de Nick Heidfeld, celui qui passe pour la grande r?v?lation de 2006 est tr?s attendu, et cela d'autant plus que les monoplaces d'Hinwill ont affich? un potentiel prometteur lors des essais hivernaux.
Le d?but de saison de Robert s'av?re pourtant d?licat. Assez nettement domin? en performance pure par Heidfeld (ce que le principal int?ress? explique en partie par ses difficult?s ? adapter son style de pilotage aux gommes Bridgestone), il voit en outre se concentrer sur sa voiture les principaux soucis de fiabilit? de l'?curie. Apr?s avoir marqu? ses premiers points de la saison ? Sakhir o? il termine 6e (mais assez loin de Heidfeld), il retrouve un niveau de comp?titivit? plus conforme ? ses ambitions initiales ? Barcelone o? il termine au pied du podium, avant de d?crocher une solide cinqui?me place dans les rues de Monaco.

Son retour en forme est brutalement interrompu lors du Grand Prix du Canada. Qualifi? en huiti?me position, Robert Kubica ?volue dans le ventre mou du peloton suite ? son premier ravitaillement effectu? sous le r?gime de la voiture de s?curit?. Au 27e tour, il entre en contact avec la Toyota de Jarno Trulli dans la portion du circuit qui ram?ne les concurrents vers l'?pingle du casino, et perd son aileron avant. Sa BMW quitte la piste, d?colle et s'?crase de face contre un muret de b?ton (d'apr?s les relev?s de la bo?te noire, l'impact a eu lieu ? 230 km/h et Kubica a encaiss? une d?c?l?ration de 75-G) avant de rebondir sur la piste, de faire un tonneau, de glisser et de finalement s'immobiliser dans l'?pingle. Kubica reste prisonnier de ce qui reste de sa monoplace pendant plusieurs minutes, avant d'?tre ?vacu? vers le centre m?dical du circuit, puis vers un h?pital de Montr?al. La violence de l'impact et les images du pilote immobile laissent craindre le pire mais les premi?res nouvelles en provenance de l'entourage du pilote sont rassurantes, et dans la soir?e, un communiqu? m?dical annonce qu'il ne souffre que d'un l?ger traumatisme cr?nien, ainsi que d'une entorse ? la cheville (alors que les premi?res nouvelles faisaient ?tat d'une possible fracture ? la jambe).

D?s le lundi, soit le lendemain de son accident, Robert Kubica quitte l'h?pital, sans s?quelles apparentes de son accident. Imm?diatement, il confie son envie de participer au GP des ?tats-Unis, dont les premiers essais sont pr?vus le vendredi suivant. Mais le jeudi, les d?l?gu?s m?dicaux de la FIA, apr?s examen, refusent de lui accorder leur feu vert et lui imposent un repos de quelques jours suppl?mentaires en raison des ?ventuelles cons?quences d?un nouvel accident. Pour le remplacer, BMW fait appel au jeune Allemand Sebastian Vettel, l'un des deux pilotes essayeurs de l'?curie. Il effectue son retour ? la comp?tition lors du Grand Prix de France ou il termine 4e apr?s ?tre parti en 4e position. Il finira ?galement 4e une semaine plus tard au Grand Prix de Grande-Bretagne.

Anecdotiquement, le fait que Kubica ait eu si peu de dommages fut ?voqu? dans le processus de canonisation de Jean-Paul II comme miracle possible, car le pilote avait une photo de l'ancien pape dans son casque. Cependant malgr? l'aspect impressionnant de l'accident, le fait que Kubica soit indemne est loin de constituer un ?l?ment surnaturel car les voitures sont con?ues pr?cis?ment pour sauver les pilotes de tels accidents.

2008 : L'ann?e de la confirmation

Le 21 ao?t 2007, BMW le confirme pour la saison 2008, tout comme son ?quipier Nick Heidfeld. Class? 2e aux qualifications du Grand Prix d'Australie, premi?re ?preuve de la saison, Kubica entrevoit quelques instants le podium, mais abandonne finalement ? 11 tours de la fin, suite ? un accrochage avec Kazuki Nakajima. C'est la premi?re fois de sa carri?re que le pilote polonais part d'un Grand Prix en premi?re ligne. Lors du Grand Prix suivant, en Malaisie, il obtient le deuxi?me podium de sa carri?re en finissant deuxi?me derri?re la Ferrari de R?ikk?nen. Il signe sa premi?re pole position lors des essais qualificatifs du Grand Prix de Bahre?n en devan?ant la Ferrari de Felipe Massa de 27 milli?mes de secondes, avant de terminer troisi?me en course, juste devant son co?quipier Nick Heidfeld. Les Grands Prix suivants, il confirme, et se place syst?matiquement dans les points.

A Monaco, il entrevoit quelques instants la victoire finale, mais finit ? la seconde marche du podium. Au tiers du championnat, Kubica s'invite ? la course au titre, ne poss?dant que 6 points de retard sur le leader du classement g?n?ral, Lewis Hamilton. Le 8 juin, lors du Grand Prix du Canada, Robert profite de l'accrochage dans les stands des deux leaders de l'?preuve Lewis Hamilton et Kimi R?ikk?nen pour remporter la premi?re victoire de sa carri?re, ?galement la premi?re de l'?curie BMW Sauber, et pour s'emparer de la t?te du championnat du monde.

Le reste de la saison est cependant plus compliqu? pour Kubica. Apr?s sa septi?me place sur le circuit d'Hockenheim, le Polonais se retrouve quatri?me au classement g?n?ral. L?ch? par ses concurrents, il retrouve enfin le podium lors du grand prix d'Europe. Quelques semaines plus tard, il effectue un tr?s bon d?part au Japon, et remonte de la sixi?me place ? la premi?re. Apr?s une belle bataille avec Fernando Alonso, et 18 tours en t?te de la course, le Polonais finit ? la seconde place. Avec les mauvaises performances des leaders, Kubica se reprend ? r?ver, ne poss?dant plus que 12 points de retard sur Hamilton. Mais lors du circuit suivant, disput? en Chine, le pilote polonais, l?s? par une mauvaise s?ance de qualification, ne finit que sixi?me, et dit adieu ? ses derniers espoirs.

Sans v?ritable objectif pour la derni?re course ? S?o Paulo, Kubica termine en roue libre sa saison, et troisi?me au classement final, ? ?galit? de points avec Kimi R?ikk?nen. Apr?s sa premi?re victoire obtenue au Canada, et quelques semaines pass?es en t?te du classement, il n'aura pas manqu? beaucoup de choses au Polonais pour lutter jusqu'? la derni?re course. Le plus r?gulier des pilotes de F1 (14 fois dans les points, avec le champion britannique), heureux du travail accompli avec BMW, visera forc?ment plus haut en 2009.

2009 : La d?ception

Robert Kubica d?bute pour BMW la saison 2009, toujours en compagnie de Nick Heidfeld.[8] De grands espoirs de victoire et m?me de titre mondial sont fond?s sur la saison 2009 du Polonais, saison qui malheureusement pour lui va tr?s rapidement s'av?rer frustrante. Lors de la premi?re course en Australie, il lutte avec Sebastian Vettel pour la seconde place, mais ? 3 tours du but, accroche l'Allemand en sortie de virage, puis accidente sa BMW dans le mur au virage suivant. Mais, au fil des courses, les performances des BMW sont en stagnation totale et Kubica, de m?me que Nick Heidfeld, d?gringolent litt?ralement dans la hi?rarchie, finissant en queue de peloton ? Sakhir et se qualifiant aux 16e et 17e positions ? Monaco. Robert Kubica n'a d'ailleurs pas cach? son ?nervement lors de ces courses, ne se voilant nullement la face sur le pi?tre niveau de performance des monoplaces allemandes en ce d?but de saison. Il finit n?anmoins la saison avec une 2?me place au Br?sil.

Etant donn? la disparition du constructeur bavarois (BMW) pour la saison 2010, Robert Kubica s'est engag? chez Renault F1 Team.

Saison 2010

Pour la saison 2010, Robert Kubica est recrut? par Renault. Il est rejoint le 31 janvier 2010 par le d?butant russe Vitaly Petrov. Sa monoplace se r?v?le assez performante mais la premi?re course est g?ch?e par un accrochage avec Adrian Sutil. Finalement, en Australie, avec une bonne strat?gie de pneus, il signe son premier podium de l'ann?e. Le 16 mai 2010, apr?s s'?tre qualifi? en premi?re ligne ? Monaco, il finit troisi?me et signe son deuxi?me podium de la saison. Le 7 juillet, Renault annonce la prolongation de son contrat pour les saisons 2011 et 2012. ? Spa, en Belgique, avec une R30 dot?e du F-Duct, il se qualifie en troisi?me position et signe son troisi?me podium de l'ann?e en terminant troisi?me de l'?preuve.

? l'issue de la saison, Kubica se classe huiti?me du championnat pilotes avec 136 points. Il est ? trois reprises sur le podium, a r?alis? son premier meilleur tour en course et est entr? quinze fois dans les points.

2011 : saison perturb?e

Le 6 f?vrier 2011, peu apr?s la pr?sentation de la nouvelle Renault R31 et la session d'essais de Valence, o? il r?alise le meilleur temps des quatre journ?es, Robert Kubica est victime d'un grave accident au rallye Ronde di Andora pr?s de G?nes en Italie. Au volant d'une ?koda Fabia S2000, il sort de la route ? haute vitesse, perdant le contr?le sur un morceau de chauss?e glissante sur?lev? par une racine d'arbre et percute violemment une rambarde de s?curit?. Kubica est transf?r? en h?licopt?re ? l'h?pital de G?nes, victime de traumatismes multiples, notamment ? la main et ? la jambe. Apr?s une op?ration de sept heures destin?e ? soigner deux fractures du bras droit et ? revasculariser sa main ?cras?e lors de son accident, Robert Kubica est plac? en coma artificiel afin que son corps puisse r?cup?rer de l?op?ration et du choc. Les m?decins jugent l??tat de Kubica s?rieux et d?clarent que de nouvelles op?rations seront n?cessaires, le chirurgien Igor Rossello s'?tant d?clar? moyennement satisfait, notamment ? cause de son incapacit? ? dire s'il pourra r?cup?rer le plein usage de sa main droite, les l?sions nerveuses ?tant tr?s importantes.

Eric Boullier, le directeur de Lotus Renault GP, confirme l?indisponibilit? du pilote pour les deux premiers mois de la saison et qu?il ne pourrait pas conduire au moins jusqu?au mois de mai, avant le Grand Prix d?Espagne. Le 16 f?vrier 2011, Nick Heidfeld est titularis? par Lotus Renault GP pour le remplacer.

Source Wikipedia : Lien