CHAMPIONNAT F1
ECURIES F1
PILOTES F1
MANAGER F1
CIRCUITS F1

PARTENAIRES

Manager :

  formule 1 ecurie Red Bull Racing
Ecurie :
Red Bull Racing

Directeur technique de l'ecurie :
Adrian Newey
Pilote(s) de l'equipe :

Historique de l'écurie Red Bull Racing


Red Bull Racing (abr?viation: RBR) est une ?curie anglo-autrichienne de Formule 1, fond?e en 2005 suite au rachat par Red Bull de l'?curie Jaguar Racing

Historique

Pr?sente en Formule 1 depuis plusieurs ann?es en qualit? de sponsor et m?me d'actionnaire (chez Sauber), la firme autrichienne Red Bull rach?te ? Ford l'?curie Jaguar Racing pour une somme de 100 millions de dollars. La transaction est officialis?e le 15 novembre 2004.

Equip?es de moteurs Cosworth (bien que revendu par Ford, le motoriste britannique n'abandonne pas sa pr?sence en Formule 1 et signe un contrat de fourniture moteur avec Red Bull), les monoplaces du Red Bull Racing sont l'une des bonnes surprises du d?but de saison et les deux pilotes de l'?curie (le v?t?ran David Coulthard et le jeune Christian Klien, prot?g? de longue date de la firme autrichienne) ram?nent des points du premier d?placement de l'ann?e en Australie. Faute d'un d?veloppement technique aussi rapide que la concurrence, la suite de la saison est moins brillante. Mais gr?ce ? la r?gularit? de David Coulthard, l'?quipe effectue une saison globalement meilleure que du temps de Jaguar et termine l'ann?e ? la 7? place du championnat constructeur 2005.

Plus que par ses r?sultats corrects, c'est surtout par sa communication que l'?quipe Red Bull fait parler d'elle. Affichant un anticonformisme soigneusement ?tudi?, l'?quipe organise des f?tes m?morables, pratique une politique marketing in?dite en Formule 1 (lors du GP de Monaco, les m?caniciens charg?s des ravitaillement op?rent dans la tenue de la garde imp?riale du film Star Wars afin d'assurer la promotion du film) et ?dite un fanzine ? l'humour corrosif intitul? "The Red Bulletin", bien loin des parutions tr?s conventionnelles de la concurrence.

Pour l'ann?e 2006, l'?quipe conserve son m?me duo de pilotes mais troque le moteur Cosworth pour un moteur Ferrari. Red Bull parvient en outre ? attirer l'ing?nieur star Adrian Newey (qui n'a cependant pas pu travailler sur la Red Bull Racing RB2 de 2006), ce qui conf?re ? l'?quipe un statut nouveau. Mais malgr? le premier podium de l'?curie ? Monaco (avec David Coulthard v?tu sur le podium de la cape de Superman, ? nouveau dans le cadre d'une op?ration commerciale), les r?sultats tardent ? d?coller.

Pour la saison 2007, David Coulthard, dont les prestations toujours r?guli?res donnent satisfaction ? ses employeurs, a ?t? confirm?. Il aura comme nouveau co?quipier Mark Webber, en provenance de Williams. Ils piloteront la RB3, premi?re monoplace Red Bull con?ue par Adrian Newey. L'?quipe changera une nouvelle fois de propulseur puisque le moteur Ferrari laissera la place au moteur Renault.

Pour la saison 2007, David Coulthard, dont les prestations toujours r?guli?res donnent satisfaction ? ses employeurs, est confirm?. Il a comme nouveau co?quipier l'Australien Mark Webber, en provenance de Williams.

Les deux hommes pilotent la RB3, premi?re monoplace Red Bull con?ue par Adrian Newey. L'?quipe change une nouvelle fois de propulseur puisque le moteur Ferrari laisse la place au moteur Renault.

Pour la saison 2008, le duo de pilotes est maintenu.

En 2008, l'?curie a fait de mauvaises performances. M?me sa "petite s?ur", la Toro Rosso est devant au classement des constructeurs. Red Bull est 7e avec 29 points seulement. La meilleure performance a ?t? r?alis?e par Coulthard au Canada, en terminant 3e d'un GP remport? par le polonais Robert Kubica. ?tant donn? que Coulthard a pris sa retraire apr?s la GP du Bresil, ce sera l'allemand Sebastian Vettel qui sera aux c?t?s de Marc Webber au volant de la RB5 en 2009


Saison 2009

La saison 2009 d?bute bien pour l'?quipe puisque Vettel se qualifie en troisi?me position en Australie et occupe cette position jusqu'? un accrochage avec Robert Kubica au 56e tour. En Malaisie, Vettel se qualifie ? nouveau en troisi?me position avant d'?tre r?trograd? de dix places ? cause de son accrochage avec Robert Kubica en Australie. Les efforts de l'?quipe sont r?compens?s en Chine gr?ce ? la pole position de Vettel, la seconde de sa carri?re, son co?quipier Mark Webber s'?tant qualifi? 3e. Le lendemain, au terme d'une course domin?e par les Red Bull, Vettel s'impose devant son co?quipier. Cette premi?re victoire de l'?curie lui donne la seconde place du classement constructeurs. ? Bahre?n, Vettel se classe deuxi?me puis Webber termine 3e en Espagne.

Apr?s cinq courses, Red Bull est second au championnat constructeurs, Vettel est 3e avec 23 unit?s et Webber est 4e avec 15,50 points : c'est le meilleur d?but de saison de l'?quipe. ? Monaco, Brawn surclasse son rival en r?alisant un second doubl? cons?cutif, n?anmoins Vettel prouve par sa pole position en Turquie que tout espoir n'est pas perdu. Si la victoire revient ? Button, les pilotes Red Bull terminent second (Webber) et troisi?me (Vettel), r?duisant de 4 points leur retard.

En Grande-Bretagne, Vettel r?alise la pole position, Webber est 3e. Le lendemain, Vettel signe le meilleur tour en course et le premier hat-trick tandis que Webber permet ? l'?curie de r?aliser un second doubl?. En Allemagne, Webber signe les premi?res pole position et victoire de sa carri?re devant son co?quipier, Red Bull r?duit ainsi son retard sur Brawn ? 19,5 points.

Lors du Hongrie, seul Webber est dans les points avec la troisi?me place finale. Le Grand Prix d'Europe, ?Valence, est une cruelle d?sillusion puisqu'aucune Red Bull n'inscrit de point. En Belgique, Vettel est troisi?me mais l'?curie ne marque qu'un point, par Vettel, en Italie alors que Brawn GP r?alise un nouveau doubl?.

La fin de saison est ? l'avantage de Red Bull puisque l'?curie remporte les trois derniers Grands Prix (Vettel au Japon et ? Abu Dhabi et Webber au Br?sil). L'avance prise par Brawn GP en d?but de saison (6 victoires en 7 courses) ne peut toutefois pas ?tre combl?e et Red Bull Racing Vettel termine seconde du championnat du monde des constructeurs, ses pilotes Vettel et Webber se classant 2e et 4e.

2009 est la meilleure saison de l'?curie depuis son engagement en championnat avec 153,5 points inscrits, 6 victoires, 16 podiums, 5 pole positions, 6 meilleurs tours en course et 4 doubl?s. De plus, l'?curie est la seule ? avoir fait gagner le moteur Renault, la meilleure performance de Renault F1 Team ?tant une troisi?me place avec Fernando Alonso.



Saison 2010

Gr?ce ? une voiture tr?s rapide, notamment en qualifications (15 poles sur 19 possibles), Red Bull Racing devient champion du monde des constructeurs, gr?ce ? Mark Webber et Sebastian Vettel, avec un total de 498 points.
D'ailleurs, le jeune allemand devint ? cette occasion le plus jeune champion du monde de l'histoire, apr?s la derni?re manche, ? Abu Dhabi, avec 256 points, ? l'?ge de 23 ans.

Source Wikipedia
Lien Wikipedia