CHAMPIONNAT F1
ECURIES F1
PILOTES F1
MANAGER F1
CIRCUITS F1

PARTENAIRES

Grand prix d'Australie - Melbourne

Circuit de Melbourne
Tracé du circuit de Melbourne

Date de création du circuit : 1996
1er Grand prix de Formule 1 : 1996

Les circuits de Formule de la saison


Le Grand Prix d'Australie est une course automobile cr??e en 1928 et qui compte pour le championnat du monde de Formule 1 depuis 1985.

Depuis 1996, le Grand Prix a lieu dans la banlieue de Melbourne, sur l'Albert Park Circuit. Il s'agit d'un circuit semi-urbain, qui emprunte pour partie des voies de circulation quotidiennes, mais dont les am?nagements le rapprochent plus des trac?s routiers traditionnels que d'un v?ritable circuit urbain du style de celui de Monaco.

Historique

Premi?res ?ditions

La premi?re ?dition du Grand Prix d'Australie s'est tenue le 26 mars 1928, sur le trac? de Phillip Island. Officiellement d?nomm?e "100 Miles Road Race", l'?preuve n'a ?t? consid?r?e qu'a posteriori comme le premier GP d'Australie. Organis? sous la forme classique d'une ?preuve en peloton, le GP d'Australie devint en 1932 une course ? "handicap": les concurrents ne s'?lan?aient plus group?s, mais les uns apr?s les autres, selon des ?carts d?finis par l'organisateur en fonction du potentiel estim? des voitures et des pilotes. Il s'agissait de permettre aux concurrents les moins forts d'avoir une chance de battre les meilleurs. Le vainqueur du GP ?tait donc celui qui franchissait en premier la ligne d'arriv?e et non celui qui avait mis le moins de temps ? parcourir la distance pr?vue. Il est ? noter que durant certaines ?ditions, le handicap de temps n'?tait pas donn? au d?part, mais apr?s la course, sous la forme d'une p?nalit? en temps, les concurrents s'?lan?ant group?s.

A l'issue de l'?dition 1935, les organisateurs d?cid?rent d'abandonner le trac? de Phillip Island (jug? trop dangereux compte tenu de l'?volution des performances des voitures), et le GP ne fut plus organis? jusqu'en 1938, et sa tenue sur le trac? du Mont-Panorama ? Bathurst. Il convient toutefois de noter qu'une ?preuve de prestige fut organis?e en 1936 sur le circuit de Port Elliot pr?s de Victor Harbor afin de comm?morer le centenaire de la fondation de l'Australie du Sud, et que cette ?preuve s'est vue curieusement attribu?e a posteriori le titre de GP d'Australie 1937 (et non 1936).

Interrompue par la guerre, la tenue du GP d'Australie reprit en 1947. A partir de 1949, le principe de la course "handicap" fut abandonn?, et le vainqueur ? nouveau d?termin? au "scratch", apr?s un d?part group?. Ce changement de r?glement peut ?tre intepr?t? comme un v?ritable changement de philosophie de l'?preuve: jusque l? surtout destin?e aux amateurs locaux et disput?e selon un r?glement qui nivellait les chances des concurrents, elle se transforme en v?ritable comp?tition sportive, qui ne s'offre qu'aux meilleurs. M?me si le GP d'Australie n'est pas incorpor? au nouveau championnat du monde de Formule 1 cr?? en 1950 (l'?preuve se d?roule d'ailleurs selon le r?glement "Formule Libre" et non celui de la F1), cette nouvelle orientation de l'?preuve contribua ? attirer progressivement au cours de la d?cennie quelques c?l?bres pilotes ?trangers (Stirling Moss, Jean Behra), ainsi qu'? faire ponctuellement revenir les prestigieux exil?s qu'?taient Jack Brabham et le N?o-Z?landais Bruce McLaren.

La Formule Tasmane 2,5l

L'internationalisation de l'?preuve s'acc?l?ra en 1964, lorsqu'elle fut incorpor?e aux Tasman Series (ou Formule Tasmane), un championnat hivernal disput? en Oc?anie. Mettant aux prises des monoplaces de 2500 cm3 (donc plus performantes que les Formule 1 de la p?riode 1961-1965) et dot?e de belles primes d'arriv?e, ce championnat attira jusqu'en 1969 la cr?me du sport automobile mondial, qu'il s'agisse des pilotes ou des ?curies.

La Formule 5000

A l'issue de la saison 1969, compte tenu de l'int?r?t d?croissant des meilleurs pilotes mondiaux ? venir en Oc?anie, les organisateurs des Tasman Series d?cid?rent d'abandonner le r?glement limitant la cylindr?e maximale ? 2500 cm3, pour s'aligner sur le r?glement de la Formule 5000, susceptible de garantir des grilles de d?part mieux garnies. Durant cette p?riode, qui dura jusqu'en 1979 (sachant que la Tasman Series, elle, s'arr?ta d?s 1976), le GP d'Australie redevint une ?preuve dont le rayonnement ne d?passait gu?re l'Oc?anie.

La tentation de la F1

En 1980, l'?preuve se dispute toujours selon le r?glement de la Formule 5000, mais afin d'accroitre sa notori?t?, les organisateurs d?cid?rent d'accepter les voitures de Formule 1. Seuls trois pilotes du championnat du monde r?pondirent ? l'invitation pour disputer la course, pr?vue en fin d'ann?e: l'Australien Alan Jones (tout nouveau champion du monde), l'Italien Bruno Giacomelli, et le Fran?ais Didier Pironi. Si Pironi, suite ? un d?saccord avec Ligier (il ?tait sur le point de rejoindre la Scuderia Ferrari) fut finalement contraint de s'aligner au volant d'une F5000 locale, Jones et Giacommeli prirent eux le d?part sur leurs F1 habituelles, respectivement une Williams-Ford et une Alfa Romeo. Malgr? une cylindr?e d?savantageuse (seulemment 3000 cm3 pour les F1 contre 5000 cm3 pour les F5000), les deux F1, aux chassis plus modernes et sophistiqu?es, domin?rent outrageusement l'?preuve et Jones s'imposa facilement.

Apr?s cet interm?de, les organisateurs du GP d'Australie revinrent ? une formule plus classique, en r?servant leur ?preuve aux voitures de Formule Atlantic (aussi appel?es Formule Pacific ou Formula Mondial), une discipline r?glementairement proche de la Formule 2. Mais la volont? de faire du GP d'Australie une ?preuve de prestige subistait, et de 1981 ? 1984 ils parvinrent ? inviter plusieurs stars de la Formule 1, parmi lesquelles Nelson Piquet et Alain Prost.

Championnat du monde de F1

En 1985, le projet longtemps muri de faire acc?der le GP d'Australie au calendrier du championnat du monde de Formule 1 aboutit enfin. Disput? sur le s?lectif circuit urbain d'Adelaide, le GP d'Australie obtint le privil?ge tr?s convoit? de cloturer le championnat du monde, avec donc la perspective d'accueillir des courses d?cisives pour l'attribution du titre mondial. Mais les circonstantes feront que cette perspective ne se r?alisae qu'? deux reprises (en 1986 et 1994). Le faible enjeu de la plupart des GP d'Australie ? Adelaide, et le c?t? "vacances anticip?es" permit n?anmoins au public d'assister ? des courses souvent atypiques et mouvement?es.

En 1996, apr?s que le gouvernement de Jeff Kennett eut d?pens? une somme non r?v?l?e (mais suppos?e relativement ?lev?e), la course fut d?plac?e sur un circuit semi-urbain reconstruit ? Albert Park dans la banlieue de Melbourne. La d?cision de faire se d?rouler la course ? cet endroit ?tait controvers?e. Une s?rie de protestations fut organis?e par le groupe ? Sauver Albert Park ?, qui proclamait que le parc avait ?t? transform? en cour de jeu priv?e pour une grande partie de l'ann?e, au d?triment de son aspect de parc public. De plus, cette association arguait que, s'il devait ?tre d?pens? dans les courses automobiles, l'argent serait mieux d?pens? en r?alisant un circuit permanent ? un autre endroit. Ils ont ?galement essay? de montrer que les avantages ?conomiques tir?s de la course ?taient faux et exag?r?s. Les organisateurs de la course ainsi que le gouvernement d?clar?rent que les b?n?fices ?conomiques de la courses ?taient sup?rieurs aux co?ts, et que les agr?ments publics du parc furent consid?rablement am?lior?s par les travaux effectu?s gr?ce ? la course.

Le changement de location fut ?galement l'occasion pour l'?preuve de troquer son statut de derni?re manche du championnat, pour celui de premi?re manche (exception faite de l'?dition 2006, d?plac?e de mars ? avril en raison de la tenue ? Melbourne des Jeux du Commonwealth).

Faits marquants

-GP d'Australie 1985. La premi?re ?dition d'un GP d'Australie comptant pour le championnat du monde est le th?atre d'un affrontement de rue particuli?rement rude pour la victoire entre le Br?silien Ayrton Senna (Lotus-Renault) et les pilotes Williams-Honda (Nigel Mansell et Keke Rosberg). Apr?s avoir envoy? Mansell dans le d?cor en d?but de course, Senna sera lui-m?me victime de la d?fense tr?s agressive de Rosberg, finalement vainqueur.
-GP d'Australie 1986. Il s'agit probablement du plus fameux des GP d'Australie, et m?me de l'une des courses les plus marquantes de l'histoire de la Formule 1. Fait rare, trois pilotes (dans l'ordre: Nigel Mansell, Nelson Piquet et Alain Prost) abordaient cette ultime manche du championnat avec l'espoir de d?crocher le titre mondial. Solidement install? en deuxi?me position, puis ?ph?m?re leader de l'?preuve apr?s le d?chappage de Keke Rosberg (McLaren-TAG), Mansell (Williams-Honda) semblait rouler vers son premier titre mondial jusqu'? ce qu'il soit victime lui aussi d'un d?chappage ? haute vitesse. Parvenant ? contr?ler sa monoplace qui racle le sol dans un d?luge d'?tincelles, le Britannique est n?anmoins contraint ? l'abandon. Lui succ?dant en t?te, son co?quipier Nelson Piquet se retrouve alors ? son tour en position de champion du monde, mais craignant une malfa?on en s?rie des gommes apport?es par Goodyear, son ?quipe lui demande d'observer un changement de pneus par pr?caution. C'est alors le troisi?me larron, Alain Prost (McLaren-TAG), qui s'empare du commandement de la course. Victime en d?but de course d'une crevaison, il avait livr? une spectaculaire remont?e pour refaire son retard. Malgr? un ultime effort de Piquet (chauss?s de pneus neufs), et malgr? une jauge d'essence indiquant qu'il frole la panne seche, Prost parvient ? remporter la course, et le titre mondial.
-GP d'Australie 1989. Disput?e sous des trombes d'eau, l'?preuve donne lieu ? un v?ritable jeu de massacre. Peu avant le d?part, certains pilotes avaient pourtant tent? de faire repousser le d?part, mais sous la pression des organisateurs et des directeurs d'?curie, la fronde fut rapidement ?touff?e. La victoire revint finalement au Belge Thierry Boutsen, sur Williams-Renault.
-GP d'Australie 1990. Une semaine seulement apr?s le calamiteux GP du Japon (marqu? par un nouvel accrochage Prost-Senna), le GP d'Australie, 500e Grand Prix de l'histoire du championnat du monde de Formule 1, donne lieu ? une course spectaculaire, et remport?e par le Br?silien Nelson Piquet (Benetton-Ford), auteur d'une belle remont?e. -GP d'Australie 1991. Deux ans apr?s l'?dition 1989, le d?luge est ? nouveau au rendez-vous, et comme en 1989, les pilotes sont incapables de s'unir pour obtenir le report ou l'annulation de l'?preuve. Mais la sagesse finit par pr?valoir lorsqu'au 15e tour, la direction de course d?cide de mettre un terme pr?matur? ? l'?preuve. Aujourd'hui encore, le GP d'Australie 1991 (remport? par Ayrton Senna, sur McLaren-Honda) reste le GP de F1 le plus court de l'histoire.
-GP d'Australie 1993. Le Grand Prix de la fin d'une ?poque: facile vainqueur, Ayrton Senna (McLaren-Ford) retrouve sur le podium son ?ternel rival Alain Prost (Williams-Renault), qui vient de disputer sa toute derni?re course. Alors que les deux hommes s'?taient d?j? retrouv?s ensembles sur le podium du GP pr?c?dent au Japon mais sans s'?changer le moindre regard, le podium du GP d'Australie est au contraire celui de la r?conciliation d?finitive entre les deux grands ennemis des ann?es pass?es, qui s'?treignent chaleureusement, avant d'?changer des plaisanteries lors de la conf?rence de presse. Personne n'imagine alors que c'est ?galement le dernier podium d'Ayrton Senna, qui se tuera quelques moins plus tard.
-GP d'Australie 1994. Huit ann?es apr?s l'historique ?dition de 1986, Adelaide retrouve l'excitation d'accueillir une ?preuve d?cisive pour l'attribution du titre mondial. Poleman surprise, le v?t?ran Nigel Mansell (Williams-Renault) se fait d?border d?s le d?part par les deux pr?tendants au titre mondial: Michael Schumacher (Benetton-Ford) et Damon Hill (Williams-Renault). Alors que les deux hommes avaient boucl? la premi?re partie de l'?preuve roues dans roues, Schumacher semble parvenir ? se d?tacher mais part ? la faute et heurte le mur. Fortement ralenti, il voit imm?diatement revenir sur lui Damon Hill, et lui ferme brusquement la porte lorsque ce dernier entreprend de le d?passer dans le virage suivant. L'accrochage est in?vitable, et l'abandon des deux hommes permet ? Schumacher de remporter son premier titre mondial.
-GP d'Australie 1995. L'?preuve, qui se tient pour la derni?re fois ? Adelaide, donne lieu ? un sc?nario mouvement? et ? de multiples abandons, dont le plus cocasse et probablement celui de David Coulthard (Williams-Renault), parti ? la faute dans la voie de d?c?l?ration des stands et qui a heurt? un mur. Dernier favori rescap?, Damon Hill (Williams-Renault) s'impose avec 2 tours d'avance (plus grand ?cart jamais enregistr? entre un vainqueur et son dauphin) sur Olivier Panis (Ligier-Mugen Honda), qui a boucl? les derniers tours avec un moteur fumant.
-GP d'Australie 1996. Le GP d'Australie abandonne Adelaide, et rejoint Melbourne. Plac? en position d'ouverture du championnat du monde, l'?preuve est marqu?e par la r?v?lation de Jacques Villeneuve (Williams-Renault), parti en pole-position du tout premier GP de sa carri?re. Dominateur durant la course, il paye cher une l?g?re excursion hors-piste et pour m?nager son moteur qui perd de l'huile, doit c?der la victoire ? son co?quipier Damon Hill.
-GP d'Australie 1997. Apr?s les ennuis rencontr?s par les principaux favoris, la victoire revient de mani?re surprise ? l'outsider David Coulthard (McLaren-Mercedes). Il offre ? McLaren sa premi?re victoire depuis le GP d'Australie 1993, et ? Mercedes son premier succ?s depuis 1955. Il inaugure ?galement de la meilleure fa?on la nouvelle d?coration grise et noire de son ?curie, sens?e perp?tuer le mythe des "Fl?ches d'Argent".
-GP d'Australie 1998. Contrairement ? l'ann?e pr?c?dente, les McLaren-Mercedes abordent l'?preuve en position de favorite. Leur impressionnante d?monstration est pourtant contrari?e par une erreur de communication qui coute le commandement ? Mika Hakkinen (poleman et en t?te depuis le d?but de la course). Ce dernier, interpr?tant mal une communication radio, effectue en effet un crochet inutile par les stands. Mais en fin de course, sur ordre de son ?quipe, David Coulthard redonne la premi?re place ? son co?quipier.
-GP d'Australie 2001. L'?preuve, remport?e par Michael Schumacher (Ferrari) a ?t? frapp?e d?une trag?die lors d?un accrochage entre Ralf Schumacher (Williams-BMW) et Jacques Villeneuve (BAR-Honda), lorsqu'un pneu a ?t? projet? en l'air et est entr? dans un espace entre deux barri?res, tuant ainsi un commissaire de piste volontaire.
-GP d'Australie 2002. L'?preuve est ? nouveau domin?e par Michael Schumacher (Ferrari). Mais le public n'a d'yeux que pour le d?butant local Mark Webber qui, profitant du double carambolage qui a d?cim? le peloton au d?part, a hiss? sa modeste Minardi en cinqui?me position, une place qu'il parviendra ? sauver malgr? le retour en fin de course de Mika Salo sur une Toyota bien plus performante. Rompant avec le tr?s rigide protocole de la FIA, Mark Webber et son patron Paul Stoddart (?galement australien) auront les honneurs du podium et du champagne devant un public conquis, seulement quelques minutes apr?s le "vrai" podium.
-GP d'Australie 2005. Le Grand Prix se joue d?s les qualifications, o? b?n?ficiant d'une meilleure position de passage, Giancarlo Fisichella (Renault) effectue la pole position sur une piste relativement s?che, tandis que ses principaux adversaires doivent eux composer avec la pluie et se retrouvent rel?gu?s dans la deuxi?me moiti? de la grille. La course est ensuite une simple formalit? pour le Romain, qui d?croche la deuxi?me victoire de sa carri?re.
-GP d'Australie 2006. Disput?e sur une piste tr?s froide et ? l'adh?rence pr?caire, l'?preuve donne lieu ? une course particuli?rement anim?e, avec de multiples interventions de la voiture de s?curit?. Le champion du monde en titre Fernando Alonso (Renault) se montre intraitable.

GP d'Australie 2007: Kimi R?ikk?nen sur Ferrari emporte le premire Grand Prix de la saison ? Melbourne en Australie. Aucun accident lors du d?part. Fernando Alonso s'est fait surprendre par Nick Heidfeld et par Lewis Hamilton lors du d?part. Apr?s quelques tours, Kimi R?ikk?nen est premier, Nick Heidfeld 2nd, Lewis Hamilton est 3?me, et Fernanrdo Alonso en 4?me position.

GP d'Australie 2008: 1?re course plus que palpitante, seulement 7 voitures arrivent ? franchir la ligne d'arriv?e. Lewis Hamilton sur Mclaren remporte la premi?re course de la saison devant la Bmw Sauber de Nick Heidfeld et la Williams Toyota de Nico Rosberg. Le Champion du Monde en Titre Kimi Raikkonen sur Ferrari se Classe 8?me et abandon de l'autre Ferrari de Felipe Massa.

GP Australie 2009 : Disposant d?une monoplace au-dessus du lot, Jenson Button et Rubens Barrichello sur Brawn GP sont parvenus ? r?aliser le doubl? pour la premi?re course de l??quipe, ce qui constitue une v?ritable prouesse.
Jenson Button remporte le Grand Prix d'Australie devant son co?quipier Barrichello, qui a parfaitement profit? de l'accrochage entre Vettel et Kubica qui pointaient en 2e et 3e position ? trois tours de la fin. Jarno Trulli compl?te le podium. Hamilton (McLaren) 4e, Glock (Toyota) 5e, Alonso (Renault) 6e, Rosberg (Williams) 7e, Buemi (Toro Rosso) 8e et Bourdais (Toro Rosso) 9e.

GP Australie 2010 :Victoire de Jenson Button sur Mclaren, devant la Renault de Robert Kubica et la Ferrari de Felipe Massa. Le leader du championnat du Monde Fernando Alonso se classe 5?me devant la mercedes de Nico Rosberg et l'autre McLaren de Lewis Hamilton. L'auteur de la pole position Sebastian Vettel a ?t? contraint ? l'abandon apr?s un t?te-?-queue. Michael Schumacher se classe 10?me.

GP Australie 2011 : Sebastian Vettel sur Red Bull s'est impos? lors du premier Grand Prix de Formule 1 de la saison 2011. Le champion du monde en titre 2010, parti de la pole position, a parfaitement su g?rer sa course pour s'imposer devant la McLaren de Lewis Hamilton et le surprenant Vitaly Petrov (Lotus Renault) qui grimpe sur son premier podium en carri?re. Fernando Alonso (Ferrari) se classe 4?me devant Mark Webber (Red Bull) et Jenson Button (McLaren).